Battle Royale : Next Génération Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  L'enfer, ça existe... [ F 3 ]
Emi O'Connor
MessagePosté le: Ven 24 Oct - 22:14 (2008)  L'enfer, ça existe... [ F 3 ] --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 17 Avr 2008
Messages: 18
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Bâton taillé en pointe
N°: 2
Menu: 1 bouteille de vin blanc, 1kg de frites surgelées
Binome: Bryan Mc Leod
Victimes: 0
Parano
Point(s) Fort(s): Endurance, Maniement d'arme blanche, Chanceux
Point(s) Faible(s): Faiblesse, Vulnérable, Incapacité a utilisé une arme a feu, Bruyant
Message RP: 17
Moyenne de points: 0,94

Elle s'était réveillée en entendant une voix féminine à travers les haut-parleurs. Emi avait brusquement sursauter, et s'était mise à écouter. N'osant rien demander à ses camarades, surtout à Bryan... Elle avait bien trop peur de lui adresser la parole. Après l'annonce des morts, la jeune fille n'avait plus prononcé un seul mot. Elle était de nouveau ailleurs, l'esprit enfuit au fin fond d'un puis. Elle n'arrivait plus à réfléchir. Tant de mort. Pour quoi au final ? Rien. Seulement pour les bons yeux de certaines personnes et pour le gouvernement.

La blondinette ne comprenait rien du tout à ce qui se passait. Elle venait seulement de se réveiller d'un rêve merveilleux, et avait encore du mal à remettre les pieds dans la dure réalité : elle allait mourir.

Emi plissa les yeux de surprises en entendant certains noms. Certains qu'elle n'aurait jamais cru mort. Ceux qui aurait pu survivre. La demoiselle s'était lentement redresser tout en passant la paume de sa main contre son front et ses yeux. Elle n'avait pas fin, son estomac était noué par la peur qui l'avait habité pendant ces longues heures. Ce qu'elle ne comprenait pas, c'était qu'elle avait toujours aussi mal au ventre. Une douleur si cuisante qu'elle se tordit un instant en avant pour atténuer la douleur.

Des camarades de classe étaient mort. Pour des raisons qui lui échappaient.
La demoiselle finit par suivre le groupe sans dire un mot, elle ne savait pas trop où ils allaient mais elle suivrait. Elle était soudainement devenue silencieuse. Elle ne savait pas trop comment réagir. Se défendre contre d'éventuel attaquant était la meilleure solution à prendre. De toute manière, ses coéquipiers étaient mieux placés pour lui apprendre au 'comment se défendre'.

Généralement, la demoiselle était celle qui attaquer les gens. Mais, aujourd'hui, les positions de forces s'étaient inverser. Et, elle ressentait un certain malaise. Rien qu'à l'idée de se faire tuer... La demoiselle ferma un instant les yeux, tandis qu'elle suivait le groupe. Ils avaient du quitter la zone qui allait être interdite. Il entrait certainement dans la zone F3. La demoiselle n'était pas tellement sur.

Emi sentait ses pieds s'enfoncer dans le sol, ses genoux la faisaient souffrir. Elle avait très mal dormit pendant ces quelques heures, et rien n'avait changer. Le monde dans lequel elle se trouvait avec ses compagnons de route était toujours aussi noir... Que faire d'autres hormis marcher... ?
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Ven 24 Oct - 22:14 (2008)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bryan Mc Leod
MessagePosté le: Sam 25 Oct - 18:14 (2008)  L'enfer, ça existe... [ F 3 ] --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 35
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Skate ; Vibromasseur
N°: 2
Menu: 1 bouteille de soda, Un gâteau d'anniversaire
Binome: Emi O'Connor
Victimes: 2
Parano
Message RP: 31
Moyenne de points: 0,89

Si c'était un volontaire est-ce qu'il aurait le cran de lui tirer dessus ? Bonne question, très bonne question. Peut-être... peut-être pas. Après tout on ne pouvait pas vraiment savoir avant de se trouver en situation non ? Et bien sûr croiser les doigts en espérant que ça n'arriverait pas.

Emi était drôlement silencieuse et n'avait pas avalé ne serait-ce qu'une miette de nourriture. A ce rythme là elle allait leur claquer entre les doigts ! Mais à quoi elle pensait ?!

Bryan tira le paquet contenant le gâteau anniversaire de son paquetage, jetant un regard suspicieux à la crème chantilly qui le couvrait, sûrement bourrée de saloperies de micro-organismes ayant profité de la douce chaleur de la journée pour pulluler. Bon appétit bien sûr !

Il enfourna malgré tout une part en grimaçant, essayant de renflouer l'envie de vomir psychosomatique qui lui serrait la gorge avant de se tourner vers Emi et de lui tendre une part. Après tout c'était pas avec des frites surgelées qu'elle allait se nourrir non ?


- « Mange, tu vas nous faire un malaise. »

Alors que celle-ci lui faisait signe que non, l'américain pinça les lèvres, agacé et insista en mettant la part sous le nez de la blonde.

- « Mange je t'ai dit ! Mais t'es plus têtue qu'une bourrique ! C'est pour toi que je dis ça ! Et j'accepte pas de réponse négative ! »

Alors que sa binôme se saisissait du bout de gâteau à contre coeur, Bryan jeta un coup d'oeil aux alentours. Ils se trouvaient dans une rue marchande, le genre d'endroit normalement hanté par les vieilles faisant leurs courses et les midinettes gloussantes en séance shopping. Mais là, pas un chat, juste une ambiance malsaine qui lui foutait les jetons. N'importe qui aurait pu les flinguer depuis une des nombreuses fenêtres qui donnaient sur la rue.

Tournant la tête vers Anne (la recrue à l'air le plus « professionnel »), le garçon désigna d'un geste de la main la rue qui s'offrait à leurs yeux avant de froncer les sourcils.


- « Cette rue c'est notre paradis et notre enfer à la fois, on peut y trouver plein de choses, pour équiper ceux avec des armes de merde par exemple, mais on peut aussi se faire fusiller à vue. N'empêche on devrait prendre le risque et puis... il me faut un cuir. »

Devant le regard d'incompréhension des trois filles (ou deux, Deborah le laissait sceptique), il ajouta avec une pointe d'agacement dans la voix :

- « Quand on avait des cours sur le programme il y avait aussi la liste des types d'armes utilisées et certaines revenaient régulièrement. Parmi elles y'avait des télécommandes qui faisaient péter les collier et vu que cette année ils nous on offert ces beaux bracelets, il doit y en avoir pour eux aussi si vous voyez ce que je veux dire. Or le rayon des télécommandes traverse pas le cuir alors si Emi et moi on se dégote des blousons on sera à l'abri de ce risque et Dieu seul sait qu'on est jamais trop prudent. »

_________________

Revenir en haut
Anne Dorval
MessagePosté le: Dim 26 Oct - 20:11 (2008)  L'enfer, ça existe... [ F 3 ] --> Répondre en citant

Hors ligne
Militaire Recrue
Militaire Recrue


Inscrit le: 09 Avr 2008
Messages: 15
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Famas
N°: 0
Meurtrier
Message RP: 15
Moyenne de points: 1,00

Le quatuor était désormais en F3 et comme Bryan l’avait si bien dit, ils étaient au paradis (pas en enfer selon Anne).

La québécoise observait le binôme, surprise par l’obstination de Bryan à faire avaler une part de gâteau à sa binôme. Il avait de la volonté ce petit ! C’était tant mieux d’ailleurs.

Vous avez eu des cours sur le programme ?! demanda Deborah, surprise.
- Ben oui. Pas toi ? Les profs m’engueulaient et me disait « Anne, tête à claques, tu es tout juste bonne à être envoyée au programme !! ». Je détestais cette vieille salope de prof.

Par contre, là où le jeune homme leur apprenait vraiment quelque chose, c’était sur les blousons de cuir. Deborah les suivit dans l’espoir d’en trouver un jusqu’à ce que sa coéquipière lui rappelle qu’elle n’en avait pas besoin.

Ah oui, c’est vrai… Alors on va trouver des armes en attendant.

Les deux militaires longèrent la rue jusqu’à tomber devant une quincaillerie. La travestie tenta d’ouvrir la porte, sans grand succès.

Rho merde, c’est fermé !!
- Pousse-toi, ordonna Anne. L’américaine s’exécuta. - C’est une porte vitrée, je dois pouvoir la péter.

La jeune fille empoigna son arme par le canon et assena un grand coup de crosse dans la porte qui éclata. Elle reprit son arme, passa son bras et ouvrit la porte de l’intérieur.

Après ça, les deux recrues entrèrent dans la boutique et se mirent à fouiner partout.

Deborah prit une hache, un couteau qui se replie sur son manche (dans sa poche de pantalon), un tournevis ainsi qu’un sécateur qu’elle mit dans son sac. Quant à Anne, elle se contenta d’un couteau. Certes elle avait son Famas mais ça la rassurait de savoir qu’elle pouvait compter sur une autre arme que sur son fusil (même si ce serait moins « marrant » sans le Famas…).

Une fois qu’elles eurent fini, les jeunes filles sortirent, triomphantes, et rejoignirent le binôme.

Alors, la pêche a été bonne ?

Pour les deux recrues, elle avait été excellente ! Deborah, bien que le contexte soit assez gerbant, était assez contente il fallait l’avouer. Après tout se sentir en sécurité c’est réconfortant et ça donne le sourire, non ?

Quant à Anne, elle restait toujours aussi froide bien qu’un sourire s’afficha quelques secondes sur son visage alors qu’elle avait posé sa question aux deux élèves.
_________________


Revenir en haut
Bryan Mc Leod
MessagePosté le: Dim 26 Oct - 21:53 (2008)  L'enfer, ça existe... [ F 3 ] --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 35
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Skate ; Vibromasseur
N°: 2
Menu: 1 bouteille de soda, Un gâteau d'anniversaire
Binome: Emi O'Connor
Victimes: 2
Parano
Message RP: 31
Moyenne de points: 0,89

Alors que Bryan balayait la rue des yeux afin de repérer un magasin susceptible de lui fournir ce qu'il cherchait, il remarqua que les recrues s'étaient éloignées et commençaient à défoncer la vitrine d'une quincaillerie à coup de crosse. Un rictus s'étira sur le visage du garçon qui soupira de dépit : tu parles de discrétion !

Et puis se séparer d'un coup sans prévenir... elles les lâchaient où quoi ?? Enfin le fait que Deborah lui laisse son FAMAS laissait à penser que non, bien heureusement.

Un magasin de moto attira l'oeil de l'américain qui s'approcha, accompagné d'Emi, avant de pousser la porte vitrée. Il constata avec soulagement qu'elle n'était pas fermée à clef et il pénétrèrent dans la boutique plongée dans le silence. Les vestes de motards étaient toujours en cuir, ils devraient donc bien vite trouver leur bonheur.


- « Cherche un cuir à ta taille, et des bottes si possible... et vite parce qu'avec le raffut qu'elles ont fait on s'est peut-être fait repéré bêtement. »

Il accompagna sa phrase d'un hochement de tête équivoque. Bryan ne mit ensuite pas longtemps à trouver une veste à sa taille, noire avec deux bandes jaune poussin sur le côté des manches. Ce n'était peut-être pas de très bon goût, ni stérile bien sûr mais ce n'était pas le moment de chipoter. Il laissa donc tomber sa vieille veste pour enfiler la nouvelle avant de se tourner vers le rayon chaussure du magasin.

Des dizaines de modèles s'alignaient devant lui, des chaussures énormes et solides, faites pour résister aux frottements dûs à une chute à grande vitesse. En plus de cacher les bracelets à leurs chevilles elles lui permettrait de faire un peu plus mal ce qui n'était pas négligeable vu sa frappe de mouche...

Une fois tout deux chaussés et vêtus de cuir, ils sortirent du magasin pour filer vers la quincaillerie dont sortirent au même moment les deux militaires désormais armées jusqu'aux dents. L'américain haussa un sourcil d'incompréhension. Si c'était pour s'armer elles auraient pu les attendre non ?


- « Ouais, plus qu'une moto et je serais le prochain ghost rider... »

Il entra ensuite dans la quincaillerie sans mot dire, entraînant avec lui sa binôme. Il fallait armer Emi, avec son bâton pointu elle serait incapable de se défendre, sauf peut-être si l'attaquant se révélait être un vampire.

Le regard critique de Bryan passa la pièce au peigne fin, cherchant quelles armes pourraient leur être le mieux adaptées sans être trop difficiles à manier. Il fini par jeter son dévolu sur une hache de taille modeste qu'il cala dans les bras d'Emi avant d'y rajouter un couteau à bois qui pourrait se révéler utile pour les situations désespérées.

Se penchant ensuite sur son cas il saisit une serpe qu'il glissa dans sa ceinture avant de prendre sur une étagère un chalumeau de cuisine, version miniature, légère mais tout aussi destructrice que son cousin de plus grande taille, qu'il glissa dans son sac.


- « Humm... ça devrait aller. »

Alors qu'il s'apprêtait à franchir la porte pour sortir son oeil tiqua à la vision du verre brisé (voir pilé depuis qu'ils avaient maintes fois marché dessus). Mais... oui... pourquoi pas...

Filant vers le rayon jardinage, Bryan pris un gant assez épais qu'il enfila sur sa main gauche. Il lui allait... comme un gant. Il se mit une claque mentale pour avoir osé penser une chose aussi bête et retourna vers l'entrée où, après avoir badigeonné de super glue le dos de son gant de jardinage, posa celui-ci sur le verre pilé, s'appliquant à en coller le plus possible.

Il plia et déplia ensuite plusieurs fois les doigts pour s'assurer que ça ne gênait pas ses mouvements, agita la main pour voir avec satisfaction que les éclats ne se décollaient pas et fini par laisser paraître un petit sourire. Oui, peut-être qu'il ne frappait pas fort mais avec ça ses coups de poing feraient forcément mal, n'est-ce pas ?

Une fois le quatuor de nouveau réunis il soupira tout en jetant un coup d'oeil au soleil haut dans le ciel, un ciel bleu, trop bleu pour les atrocités qui avaient lieu ici.


- « Bon... on se casse ? »

_________________

Revenir en haut
Emi O'Connor
MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 23:12 (2008)  L'enfer, ça existe... [ F 3 ] --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 17 Avr 2008
Messages: 18
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Bâton taillé en pointe
N°: 2
Menu: 1 bouteille de vin blanc, 1kg de frites surgelées
Binome: Bryan Mc Leod
Victimes: 0
Parano
Point(s) Fort(s): Endurance, Maniement d'arme blanche, Chanceux
Point(s) Faible(s): Faiblesse, Vulnérable, Incapacité a utilisé une arme a feu, Bruyant
Message RP: 17
Moyenne de points: 0,94

C'était la première fois qu'Emi était la suiveuse de fil. Elle avait toujours eu l'habitude d'être à l'avant, regarder par tous, des regards se baissaient toujours à son passage, mais on aimait la regarder. Parce qu'elle était hautaine, fière et belle. Elle était. C'était du passé. Emi n'était plus ainsi. Elle avait trop changer, et, si elle croisait son regard dans le reflet d'un miroir, elle ne se reconnaîtrait peut être pas. La jeune fille ne finissait pas ses tourments mentales, elle n'arrivait pas à s'arrêter de réfléchir à tout. À ce jeu, à ces gens qui les accompagnait. Et aussi, à Bryan. Ce garçon, elle n'avait jamais réellement appris à le connaître. Et, jamais auparavant, elle en avait eu envi. Mais, maintenant, elle avait envi de lui parler. De discuter avec lui. Même si ce n'était pas la situation, cela pouvait les apaiser. C'est ce qu'elle croyait. Espérait-elle trop ?

Emi préféra se taire. Il valait mieux cela qu'ouvrir la bouche et dire des choses qui agacerait plus d'une personne. Surtout que cette Anne, elle ne l'aimait pas du tout. Elle était vraiment trop... bizarre. D'une minute à l'autre, elle pouvait toujours les tuer. Comment faire confiance ? Même si Bryan avait cette arme en guise de protection, était-il réellement capable de tirer juste si les militaires les attaquaient ? En tout cas, elle ne le pourrait pas. Elle ne savait pas manier ces armes. Et, avait toujours préféré de loin les armes blanches. Qu'elle avait toujours manier avec souplesse. Tout simplement parce que pour raquetter des jeunes, elle avait toujours utiliser ces armes menaçantes.

Elle se dégoutait. Elle avait été si odieuse. Et, c'était maintenant qu'elle s'en rendait compte ? Qu'elle était une pauvre merde inférieur parmis tant d'autre ? Elle n'avait aucune option possible pour se rattraper. Et encore moins ici.

C'est pour cette raison qu'elle préférait se taire. Elle ne voulait en aucun cas voir la colère déchirer le visage du garçon qui était son binôme jusqu'à la vie ou la mort... La mort. Ce mot la fit traissaillir. Tout en marchant, la jeune fille chevrotante, s'avançait avec son binôme. Elle le suivait sans un mot à travers le chemin, et le suivit dans une maison. Dans laquelle il y avait ce qu'il cherchait, des blousons en cuir. Au début, elle ne comprit pas à quoi cela pouvait bien leur servir. Puis, soudain, dans son esprit tout s'illumina. Comme si Dieu lui avait permis de comprendre plus vite malgré ses tourments. - elle était peut être blonde, mais pas sotte - Elle s'habilla à son tour des vêtements de cuir. Le garçon était vraiment impressionnant. Plus elle passait de temps avec lui, plus elle se demandait pourquoi elle n'avait pas appris à le connaître. Margrè qu'il soit bizarre... xD

La jeune fille n'hésita plus à suivre le garçon, elle n'eut pas peur lorsqu'il lui donna une hache puis un couteau en bois. Elle observa les armes consciencieusement, puis leva un instant les yeux vers son coéquipier. Elle ne faisait pas attention aux autres, qui devait les protéger. Trop occuper par "ça". Elle rangea ses armes, à des endroits où elle pouvait les saisir en cas d'urgence. La hache dans la ceinture derrière son dos. Le couteau caler dans la botte en cuir. Des lieux bien stratégiques.

Le signale de départ fut prononcer, et elle hocha la tête. Une lueur décidait dans le regard. Elle voulait s'en sortir. S'il le fallait sans tuer... Mais se défendre, c'était autre chose...


Direction F4 =>
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:07 (2018)  L'enfer, ça existe... [ F 3 ] -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Battle Royale : Next Génération Index du Forum -> Charlieu [Lock] -> F3

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com