Battle Royale : Next Génération Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  Face à face
Deborah Carter
MessagePosté le: Ven 31 Oct - 00:30 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Militaire Recrue
Militaire Recrue


Inscrit le: 21 Avr 2008
Messages: 15
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Famas
N°: 0
Parano
Message RP: 15
Moyenne de points: 1,00

Maintenant armés jusqu'aux dents, les recrues et les élèves débarquaient en F4.

C'est sûrement maintenant qu'ils vont essayer de tuer quelqu’un… pensa l’américaine. Car si les recrues avaient tout leur temps pour buter des élèves, ces derniers n’avaient que 24 heures. Il valait mieux s’y prendre tôt.

Sa montre annonçait 14h. Ils avaient encore le temps de tuer un binôme pour la journée, mais qui sait, parfois on ne voit pas le temps passer… !

Anne affichait un air serein, comme si elle était dans son élément ! Deborah ne comprenait pas comment cette fille faisait pour rester si calme. Enfin par calme, elle entendait pas stressée, car la blonde était loin d’être une jeune fille calme mais plutôt une espèce d’abrutie qui s’énerve tout le temps pour un oui ou pour un non.

Des envies de meurtre prenaient la travestie, bien qu’elle se soit calmée après qu’Anne lui ait montré qu’elle n’était pas si insupportable que ça, même si elle restait une grosse râleuse.

Alors qu’ils avançaient vers le stade, Anne sembla remarquer quelque chose et ordonna aux autres de se cacher derrière les estrades. Bryan semblait déjà les avoir remarqués, pas étonnant d’ailleurs !

Vous les connaissez ? demanda Deborah.

Le binôme étant de dos au quatuor, les deux recrues n’avaient pas pu identifier les deux jeunes et même, elles ne les connaissaient sûrement pas. Seulement Anne en avait une petite idée.

Je suis pas sûre mais la fille avait l’air d’avoir les mêmes vêtements qu’une des volontaires. Et je pense reconnaitre les cheveux. Elle est partie avec un japonais. Si c’est bien eux, c’est le binôme numéro un.

Anne se rappelait de quelques élèves, surtout de ceux qui avaient pour binôme un volontaire. La fille, si c’était bien d’elle qu’il s’agissait, avait un nom bizarre, genre Nadia mais en plus long et Alex en nom de famille (également en plus long). Quant au japonais, elle ne se rappelait que de son prénom : Kazuya. Elle s’en rappelait car c’est le nom d’un personnage de Tekken, un jeu où elle excellait.

Bon… Qu’est-ce que vous en pensez ?On tue cette nounoune et ce nono ? demanda la québécoise à voix basse.

Elle resserra la prise sur son Famas, déjà chargé.
_________________


Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Ven 31 Oct - 00:30 (2008)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bryan Mc Leod
MessagePosté le: Ven 31 Oct - 20:31 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 35
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Skate ; Vibromasseur
N°: 2
Menu: 1 bouteille de soda, Un gâteau d'anniversaire
Binome: Emi O'Connor
Victimes: 2
Parano
Message RP: 31
Moyenne de points: 0,89

Alors que leur quatuor marchait en plein soleil, Bryan s'essuya le front avec dégoût. Le cuir n'avait pas que des avantages malheureusement : il était à l'abri des télécommandes mais en contrepartie il suait comme un porc, la belle affaire. Enfin savoir qu'Emi se trouvait dans le même état que lui avait quelque chose de réconfortant. On souffre toujours mieux à deux n'est-ce pas ?

Leurs pas les menèrent jusqu'au stade et, arrivé à la hauteur des gradins, le jeune américain se bloqua sur place, bien vite imité par Anne. Savoir qu'une deuxième personne prudente se trouvait dans le groupe aurait pu le rassurer mais au contraire la seule chose qui s'imposa à son esprit fut qu'il y en avait aussi deux qui ne l'était pas.


- « Oui... je les connais... je pense... je suis presque sûr. »

La voix du garçon tremblait légèrement sous un faible afflux de stress supplémentaire, mais sans plus. Après tout c'est difficile de stresser plus quand on pense déjà dans son état naturel que n'importe qui va nous sauter dessus à la moindre baisse d'attention.

L'adolescent qui leur tournait le dos était de taille moyenne, plutôt maigre, un asiatique qui plus est et ses cheveux mi longs en disait bien assez sur son identité. Qui d'autres cela aurait-il pu être à part Kazuya ? Mais la fille par contre n'était pas de sa classe, c'était une des volontaires débarquées le jour du programme, une nana avec un nom à coucher dehors.

Pas quelqu'un de très fréquentable en tout cas, ça c'était sûr.


- « La fille est bien une volontaire, mais j'me rappelle plus de son nom. Enfin de toutes manières c'est pas pour l'intérêt de l'info..., murmura Bryan avant d'ajouter, le regard sombre, Et le mec c'est Kazuya Takigawa. Assez renfermé, il sortait avec une fille de la classe, une française bizarre, mais à part ça je sais pas grand chose sur lui. Je saurais même pas dire s'il est agressif ou pas... »

Depuis son abri derrière les gradins il ne pouvait désormais plus quitter des yeux les silhouettes du binôme qui leur tournait le dos, à une 20ène de mètres de là. Pourrait-il vraiment attaquer quelqu'un avec qui il avait passé une année entière, qu'il l'apprécie ou pas ? Pourrait-il tuer quelqu'un tout court ?? Rien n'était moins sûr. Il aurait bien fait demi tour comme si de rien n'était si Anne n'avait pas parlé à ce moment là, le ramenant à la dure réalité.

Elle proposait de les tuer comme... comme on proposait de manger une glace, ou d'aller au cinéma. C'était gerbant ! La mâchoire crispée dans un rictus méprisant, Bryan de pu s'empêcher de siffler entre ses dents :


- « Oh mais oui ! Quelle bonne idée ! Pourquoi pas je savais justement pas quoi faire de mon après-midi ! »

Son oeil droit tiqua tandis qu'il fusillait du regard la québécoise. Enfin bon, qu'elle y mette du tact ou pas ça changeait pas vraiment le contexte où ils se trouvaient et elle n'avait pas vraiment tord. Ils avaient jusqu'à minuit s'ils tenaient à leurs mains et à leurs pieds, et même ça mis à part... la nana était une volontaire, et rien que ça permettait de faire une entorse à l'étique.

... Ou pas ?


*Rhaaaaa quel casse tête !*

Si elle les voyaient elle essayerait de les tuer, alors la tuer se serait juste prendre les devant sur la légitime défense non ? Mais Kazuya était une donnée de l'équation ! Et tuer la volontaire c'était le tuer lui... et s'il n'était pas agressif... MERDE !

- « J'vais leur parler ! » lâcha l'américain sur un coup de tête.

C'était de la folie, ils avaient peut-être une arme à feu mais pour une fois Bryan voulait abandonner sa prudence, juste à cet instant, juste pour être sûr qu'il n'allait pas essayer de tuer des « innocents ». Il n'était même pas sûr de pouvoir appuyer sur la gâchette sans être agressé... il se sentait pathétique.

Sortant la tête de son abri, le FAMAS bien en main, il criailla comme un gamin en plein crise de panique :


- « Kazuya ! Et l'autre là ! Retournez vous et levez les mains ! Je veux savoir... je veux... vous participez ou pas ??? »

_________________

Revenir en haut
Kazuya Takigawa
MessagePosté le: Ven 7 Nov - 23:53 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Mort
Mort


Inscrit le: 12 Avr 2008
Messages: 408
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: 10 couteaux de lancer
N°: 1
Menu: 1 bouteille de soda, 1kg de frites surgelées
Binome: Nadejda Alexeïeva
Fou
Tué par: Bryan McLeod
Le...à...(jour et heure): Premier jour à 17h00
Type de Mort: Par balle
Message RP: 149
Moyenne de points: 0,37

"Putain !!!!"

Lâcha un Kazuya visiblement énervé. Comment avait-il pu être aussi imprudent, traverser le stade à découvert. Et Nadejda qui n'était pas mieux. Mais cela se traduisit par :

"Saleté de mioche, qu'est-ce qu'il fout là ?!" en grommelant. Il n'y en avait qu'un qui pouvait avoir cette voix à peine muée, ce ton à la fois inquiet, révolté et surexcité. Ce sale mioche de Bryan, le spécialiste en complot international.

*Hé hé, tu l'avais pas prévu celui là hein ?* Pensa-t-il cyniquement. Comment ce gnome aussi paranoïaque avait pu se faire avoir par le traquenard BR ? Cela dit, il était bien entouré. Kazuya leva les deux mains et se retourna lentement vers la voix...

"Fais gaffe avec ton FA-MAS, tu pourrais attraper des microbes" Fit aussitôt Kazuya, plein d'ironie. Il était comme devant un peloton d'exécution. Au moindre sursaut d'hystérie et ce gamin pourrait les transformer en passoire.

Mais le jeune homme souhaita ne pas avoir à mourir maintenant. Il cachait sa peur, c'est bien dire qu'il la ressentait tout de même. Et puis, pas par la main de ce malade.
Alors ami ou ennemi ? Quelle question vraiment bête !

"Tu crois que si je m'était mis en tête l'idée de tuer nos camarades, je te le dirais ? Là ? Maintenant ? Dans cette position ??? Je te croyais plus intelligent petit ! Cela dit : non. Je veux retrouver Axelle, basta ! Regarde mes mains, elles sont blanches comme neiges !"

Il termina en agitant ses mains pas très propres (mais pas salies par le sang des innocents) sous le nez distant de Bryan. Amis ou ennemis... Et eux alors ?

_________________

BR 2 :

BR NG:
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emi O'Connor
MessagePosté le: Mar 11 Nov - 14:21 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 17 Avr 2008
Messages: 18
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Bâton taillé en pointe
N°: 2
Menu: 1 bouteille de vin blanc, 1kg de frites surgelées
Binome: Bryan Mc Leod
Victimes: 0
Parano
Point(s) Fort(s): Endurance, Maniement d'arme blanche, Chanceux
Point(s) Faible(s): Faiblesse, Vulnérable, Incapacité a utilisé une arme a feu, Bruyant
Message RP: 17
Moyenne de points: 0,94

Suivre. C'est tout ce qu'elle faisait depuis un moment maintenant. Elle commençait sérieusement à avoir mal aux jambes. Alors qu'elle était plutôt endurante à la base, son souffle était haletant. Notamment, elle était stressée. Rien qu'à l'idée de croiser des personnes, mais ce n'était pas seulement cela... Elle avait réellement peur de ces deux recrues. Et, elle ne savait pas comment le dire à Bryan. Après tout, ce dernier la prendrait peut être ENCORE pour une sotte. Ce qu'elle était réellement au fond...

Son regard fixait le vide, mais ses oreilles était aux aguets, elle restait très attentif à tout ce qui l'entourait, mais surtout, à c'est deux recrues qu'ils suivaient comme des chiens. Lorsque brusquement, Deborah s'arrêta, elle faillit rentrer dans le jeune garçon mais parvint à éviter ce problème. Elle savait pertinemment que le garçon avait horreur de sentir des microbes sur lui. Pourtant, avec les mélanges du transpirations et de suit, ils ne pouvaient qu'être pleins de microbes... Emi n'en pouvait plus, elle avait du mal à calmer son souffle, qui s'accéléra lorsqu'elle aperçut deux silhouettes au loin. Dont une qu'elle connaissait vaguement. Un asiatique.

Elle se voyait déjà le corps transpercer de balles, où le crâne fendu en deux tel une pastèque prête à se faire manger. Quel horreur... Il... il fallait qu'elle force la petite équipe à partir, tout de suite. Ce qu'elle redoutait venait de se produire : ils avaient croiser des gens. Au fond, c'était sur, le jeu était fait pour que les élèves s'entre-tuent. Mais, de là à écouter ce que venait de dire la recrue...


" Cela... Cela vous amuses de tuer vous... ? " Demanda-t-elle d'une voix fluette qui refléter une peur certaine.
Mais, son total désaccord pour aller assassiné ces deux là ne la poussa pas à croire en Bryan qui venait de se jeter dans un potentiel piège. Non ! Elle ne voulait pas ! Le visage pâlot de l'adolescent devint encore plus pâle. On aurait cru qu'elle était en train de mourir d'une crise cardiaque où qu'elle ne parvenait plus à respirer.

Lorsqu'elle pencha la tête vers le sol, ses prunelles écarquillaient tel deux soucoupes, elle ne comprit pas ce qui lui arrivait. Elle sentait à nouveau ses jambes trembler avec violence. Emi voulait le suivre, voulait l'empêcher de faire cet imbécillité. Mais, fuir était-ce la meilleure des solutions ?
Oui, au fond, c'était elle l'imbécile... Emi sentit une larme bouillante couler sur la joue, d'un revers de la manche, elle s'essuya et se redressa pour se rua vers Bryan en criant :
" Arrête Bryan ! Il faut qu'on s'en aille. "

Quels arguments stupides... Elle qui savait réfléchir, elle qui avait un cerveau mais qui ne l'utilisait que pour des fins diaboliques à l'école, elle ne savait même plus réfléchir convenablement. Emi avait la hache à la main, son regard brillait toujours à cause des larmes qu'elle avait versé puis elle s'arrêta près de Bryan, fixant dans les yeux l'asiatique qui n'était pas près de faire confiance à personne.

Ceux qui ne savait pas faire confiance était des dangers. Et, elle avait bien trop peur que lui aussi ait envi de se venger pour toutes les crasses qu'elle avait fait à ses camarades de classe. La vengeance est un plat qui se mange froid pas vrai... ? La jeune fille plissa les yeux puis dit à son tour :


" Cela dit, tes mains sont peut être blanches, mais tu peux les avoir blanches après avoir tuer... "
La jeune fille trembla d'horreur. Mais, tenta de garder son calme.
Emi aurait peut être dû se taire, mais, elle continua :
" On a l'intention de tuer personne... "
Wouha, mais quels propos fleurissants dis moi Emi...
Revenir en haut
Nadejda Alexeïeva
MessagePosté le: Mer 19 Nov - 18:38 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Mort
Mort


Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 8
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Detonnateur Bracelet une charge + Les ingrédients pour faire un gateau au chocolat
N°: 1
Binome: Kazuya Takigawa
Tué par: Bryan McLeod
Le...à...(jour et heure): Premier jour à 17h01
Type de Mort: Explosion de Collier
Message RP: 8
Moyenne de points: 1,00

C’était dans une marche des plus silencieuses que le binôme numéro un avait traversée, bien imprudemment, le stade de Charlieu, mais comme tout les bonnes choses (et qu’elle bonne chose…) ont une fin, la voix incertaine s’exprima, lançant une phrase qu’elle ne compris pas sur le cou d’ailleurs, mais dont l’intention supposait bien des choses… Voyant son binôme se retourner lentement les mains en l’air, l’adolescente fit de même d’une manière assez détachée. A la vue de cet espèce de gosse qui tenait fermement son famas, Nadejda se reposa vaguement la question qui lui avait traversé l’esprit quand ils étaient dans la salle… Qu’est se qu’un gamin fichait la ? Cependant, elle ne doutait pas qu’il puisse lui aussi faire des dégât, dieu seul sais de quoi son capable les enfants…

Suivis un échange dont l’adolescente compris quelques mots, en gros Kazuya jouait la carte innocence et l’une des jeunes filles qui accompagnaient le gosse n’avait qu’une envie : repartir. Sûrement une spécialiste du « on ne tuera personne » faisant l’apologie du bien et affirmant qu’elle restera sage du début à la fin. La bonne blague… Elle était sûrement leur point faible, c’était quelque chose à retenir…

Donc jouer sur la carte de la confiance, bien, mais sur ? Pas vraiment. L’autre en face pourraient les trouer à tout moment, et en sachant que eux n’avaient que des armes blanche, et cette mystérieuse télécommande qu’elle avait rechargé, au cas ou, de piles d’une télécommande abandonné dans la cabane qu’ils avaient squatté tout à l’heure… C’est seulement à ce moment que quelque chose lui revint en mémoire, la même télécommande entre les mains de la présentatrice quand on leur avaient expliqué le jeu et les règles, la même télécommande qui permettait de se charger des mauvais élèves en explosant dans la joie et la bonne humeur, le magnifique collier qui ornait leurs cou…

La bonne nouvelle que voilà… ! Mais l’utiliser tout de suite… Non pas possible, il fallait au moins attendre qu’ils se rapprochent, quitte à gagner leur confiance comme semblait le faire Kazuya… Mais que faire de plus dans leur situation… ? Eloigné d’une bonne vingtaine de mètres… Sauf qu’une volontaire qui criait « paix mais amis je ne veux pas tuer et je suis une gentille fille ! » c’était aussi crédible que coyote qui se dirait végétarien. Bref… Au moins elle était actuellement dans la même situation pathétique que son voisin et binôme, alors avec sa voix enfantine elle repris ses paroles.

- On ne vous ferra pas de mal, et on a fait de mal à personne depuis début du jeu…

Pas toujours très claire mais l’important était de se faire comprendre… Si ils s’approchaient et qu’ils commençait à la fouiller, alors à ce moment la peut être bien que ça sera le moment d’agir…
_________________
Беда́ никогда не прихо́дит одна́... - Надежда
Revenir en haut
Bryan Mc Leod
MessagePosté le: Mer 19 Nov - 20:22 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 35
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Skate ; Vibromasseur
N°: 2
Menu: 1 bouteille de soda, Un gâteau d'anniversaire
Binome: Emi O'Connor
Victimes: 2
Parano
Message RP: 31
Moyenne de points: 0,89

Bryan suivait l'action comme au ralentit, les deux corps pivotant dans une lenteur exagérée, leurs mains levées à hauteur de leur tête. L'américain dû cligner des yeux, l'espace d'un instant il lui avait semblé que les mains de Kazuya et Nadejda étaient rouges de sang... il avait dû rêver, rêver... Le regard glacé du japonais le gela sur place et celui nonchalant, presque angélique de la volontaire là pour les tuer acheva de le faire frissonner.

Ses lèvres tremblaient, prêtent à réitérer sa question quand Kazu jr lâcha sa petite remarque, un sourire ironique étirant ses traits pâles. « Fais gaffe avec ton FA-MAS, tu pourrais attraper des microbes »... ces quelques mots firent remonter en surface tout ce que l'adolescent tentait d'enfouir en lui depuis le début du jeu, sa peur des microbes, son dégoût... son doigt se crispa légèrement sur la gâchette, sans déclencher encore de tir.

Il jouait avec ses nerfs où quoi ?! Et puis cette histoire de retrouver Axelle... c'était un mensonge ? Non ?! Qui irait cherche sa nana dans un jeu tel que celui là ?! C'était absurde ! Illogique ! Ils mourraient tous à la fin de toutes manières... idiot... totalement idiot...

Et sans parler d'Emi qui le suppliait de s'en aller ! Mais s'en aller où ?! Maintenant ils savaient qu'ils étaient là ! Et s'ils avaient une arme ! Et s'ils profitaient qu'ils leur tournent le dos pour les abattre ! Tout était si flou ! Si hypothétique ! Sa binôme avait raison, on pouvait très bien se laver les mains et...


*...me laver les mains... je dois me les laver... elles sont sales, si sales...*

La voix enfantine de la russe le fit brusquement sortir de sa rêverie dans un sursaut, son doigt se resserrant un peu plus sur la gâchette du famas, toujours pointé vers eux. Ne pas leur faire de mal hein ? Menteuse ! Hypocrite ! Tout le monde lui voulait du mal, jamais il n'avait eu la paix dans sa vie et ce n'était pas ces paroles de vipères sorties droit de la bouche d'une volontaire qu'il allait croire ! Ramassis de mensonges !

Il en aurait presque oublié ce qu'il faisait là, que sa raison première était de savoir s'ils avaient tué ou non. La peur prenait le dessus, lui faisant oublier l'essentiel, il ne voyait plus que ces deux regards, ces regards braqués sur lui, et ces mains qui lui semblaient parfois si rouges... tellement rouges...

Des larmes montèrent aux yeux du gamin, il ne savait plus quoi faire, plus quoi penser mais...


*Ils sont coupables... coupables...*

Non ! Pas forcément ! Peut-être qu'ils étaient vraiment innocents ! Qu'ils ne pensaient à tuer personne !

*Tu as vu leurs yeux imbéciles ?! Ce sont des tueurs ! Abats les avant que ce ne soit eux qui te tuent !*

Cette remarque de son subconscient lui tira une nouvelle grimace et, une fois de plus son doigt se crispa sur la gâchette... juste assez pour faire fuser une dizaine de balles en direction des deux silhouettes qui lui faisaient face à 20 mètres de là. Comme dans un mauvais remake de matrix Bryan voyait les balles fendre l'air au ralentit, droit vers ses... ennemis ?

- « Oh merde ! » souffla-t-il les yeux écarquillés par la surprise.

Il avait tiré ? Attaqué ?! Non ! Merde merde merde merde ! MERDE ! Mais c'était trop tard, les dés étaient jetés, il avait démarré les hostilités, pas moyen de faire marche arrière. Faudrait faire avec, et pleurer, vomir et se maudire plus tard s'il le fallait...

Tenant son arme bien plus fermement cette fois-ci, coinçant l'arme sous son aine pour ne pas souffrir du recul, il ajusta son tir et inspira un bon coup, tout ça n'avait même pas pris 5 secondes... Puis il ouvrit la bouche, son cri s'élevant dans les airs tandis que son front se plissait sous l'afflux de désespoir.


- « MEEEEEERDE ! »

Et 10 nouvelles balles prirent leur envol vers Kazuya et Nadejda...

_________________

Revenir en haut
Anne Dorval
MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 13:48 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Militaire Recrue
Militaire Recrue


Inscrit le: 09 Avr 2008
Messages: 15
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Famas
N°: 0
Meurtrier
Message RP: 15
Moyenne de points: 1,00

Petit con ! pensa la recrue impulsive au moment où le gamin sortit de leur cachette. N’avait-il pas compris les règles de ce jeu ? S’ils avaient commencé à les plomber par derrière, il y aurait eu l’effet de surprise, et ils les auraient achevés en moins de dix secondes…

Enfin bon… Le reste du petit groupe fut contraint de se montrer lui aussi. De plus, voir deux ados innocents, une fille effrayée et un gamin maniaque, accompagnés de deux militaires super entrainées, ça devait vraiment foutre les jetons ! En tout cas c’est ce qu’Anne espérait.

Le japonais se mit à parler. Elle comprit tout de même. Cancre ou pas en cours, mine de rien, les cours d’anglais elle les suivait du coin de l’œil et pigeait le truc assez facilement. Deborah n’eut pas de problème de compréhension et se contenta d’attendre, sa hache en main. Mais ce n’était pas le cas de la blonde qui bouillonnait à l’intérieur. Ce binôme était d’une arrogance qu’elle ne supportait pas ! Le garçon était ironique et la volontaire, une blanche colombe. On aura tout vu !

Alors qu’Anne commençait à perdre patience et à vouloir en finir, des coups de feu retentirent. Elle vit qu’ils provenaient de devant elles et crut un instant que le binôme ennemi avait sorti une arme à feu. Non, elle qui ne cessait de les observer, elle s’en serait rendue compte ou aurait au moins eu quelques doutes. Elle se décala un peu et vit une fumée s’échapper du canon de Bryan.

Bon, c’est parti.

Si les dés étaient lancés, il n’y avait pas d’autre choix que de tuer le binôme. Il fallait s’y attendre ! Qu’est-ce qu’il croyait ce petit rêveur ?! Anne était… à fond dedans !

Elle cala comme il fallait le FAMAS, chose qu’elle a apprise durant divers entrainements. Elle s’écarta du groupe pour ne blesser personne, en dehors de Kazuya et Nadejda. Une fois qu’elle se jugea bien placée, Anne visa les jambes du binôme, se rappelant qu’il ne fallait pas les tuer mais seulement aider Emi et Bryan.

La québécoise pressa la détente durant deux secondes, pendant lesquelles… elle vida son chargeur ! Elle s’y attendait, mais si vite ?

Anne se recula, presque sûre d’avoir atteint sa cible sur les trente balles qu’elle avait tirées. Elle sortit de son sac de nouvelles munitions et chargea l’arme, puis la mit en mode semi.

Deborah avait suivi la scène sans trop comprendre. Elle pensa d’abord qu’Anne avait pété un câble et avait tiré sur les deux ennemis, mais non, apparemment c’était le gamin qui avait pris de l’assurance ou qui n’avait simplement pas fait exprès, au choix. Elle raffermit sa prise sur la hache et se plaça devant Emi pour la protéger. Après tout, si celle-ci était effrayée avant un combat, qu’en était-il pendant ?

Et puis la protection d’une militaire douée au corps-à-corps, ça ne pouvait faire de mal à personne, et surtout pas à Emi ! L’américaine était prête à planter le premier des deux qui arriverait, à terre ou non.
_________________


Revenir en haut
Emi O'Connor
MessagePosté le: Ven 21 Nov - 21:44 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 17 Avr 2008
Messages: 18
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Bâton taillé en pointe
N°: 2
Menu: 1 bouteille de vin blanc, 1kg de frites surgelées
Binome: Bryan Mc Leod
Victimes: 0
Parano
Point(s) Fort(s): Endurance, Maniement d'arme blanche, Chanceux
Point(s) Faible(s): Faiblesse, Vulnérable, Incapacité a utilisé une arme a feu, Bruyant
Message RP: 17
Moyenne de points: 0,94

Le binôme du jeune asiatique était vraiment très étrange, en tout cas, son regard n'exprimait aucune peur. Elle était bien trop zen et sérieuse pour être innocente. Est-ce que la jeune O'Connor serait capable d'avoir confiance en une telle fille ? Impossible... Elle lui faisait bien trop peur, et elle ne dormirait jamais avec un tel personnage à coté d'elle. Alors que fuir n'était plus vraiment la solution à présent, elle préféra attendre. Une solution qui était tout aussi stupide. Emi fixait donc le vide, ne savait pas trop quoi faire dans une telle situation. Elle se sentait oppressée de tous les cotés, ses muscles s'étaient tout à coup refroidit, son sang s'était glacé par la peur. Une peur qui ne faisait que la piétiné toujours plus...

Et elle... Elle attendait de mourir étouffer sous cette peur oppressante, sans savoir quoi faire ! N'importe quoi ! Elle était ridicule ! Sa famille de merde devait bien se moquer d'elle derrière l'écran ! Et, elle les emmerdait ! Et bien profond ! Emi sentait de nouveau des larmes lui monter aux yeux, elle sentait qu'un flot de larmes allaient s'écouler d'un moment à un autre. Mais, elle inspira l'air froid pour se calmer. Faiblarde va... C'est ainsi que tout le monde te voit sous ton vrai visage, une faible sans caractère qui ne sait que se défendre avec ses amies. Et encore, en situation réel, ce n'était pas tout à fait cela... Pour ne pas dire pas du tout...

Emi était pathétique. Elle se sentait affligeante. Un poids pour le groupe. Mais, malgré tout, le suicide n'était pas la solution qui lui passait par la tête. Car, au fond d'elle, elle restait une battante. Elle avait toujours aimé la vie, même si elle regrettait aujourd'hui ne pas avoir était quelqu'un de bon pour les autres. De ne pas s'être fait plus d'amis dans la classe. Favorisant les autres poufiasses des autres classes : qui devaient sûrement se moquer d'une Emi devenue si faible.

Une honte grandissait maintenant en elle, une honte qui ne dura que quelques minutes puisque des coups de feu la fit bondir en arrière sous la surprise. La terreur vint l'écraser ensuite. alors qu'elle était légèrement en arrière, elle fixait la scène avec terreur et incompréhension. Bryan n'était pas du genre à tirer. Elle savait qu'il avait un coeur pure, même s'il se montrait cassant avec beaucoup de gens.

Cela ne pouvait être qu'un incident. Elle voulait que cela soit un incident. les rafales de balles fusèrent, elle ne voyait pas où les balles se plantaient, tout était soudainement vide. Comme si son esprit s'était littéralement parlant, détaché de son corps. elle n'existait plus. Elle était devenue une loque en quelque seconde.

Bouffer par l'incompréhension et de multiples questions, elle ne parvenait plus à réfléchir. Son cerveau n'accumulait plus aucune information. Plus rien le vide. Seulement le désir de son corps de se déplacer très loin de ce qu'elle ne voulait pas voir. De l'horreur. Du sang. Bien sur, dans les films, tout cela restait un divertissement. mais en vrai ! C'était différent !

Mais, à son grand étonnement, - si elle avait encore une semi-conscience - elle se sentait dans l'obligation d'arrêter tout ça. De ne pas voir de coeur criblé de balles, de morceaux de chair fraîches éparpillé un peu partout sur le sol, nageant dans une marre de matière grise et gluante.

Pourquoi de tel chose doit-elle arriver en vrai ? Impossible. Elle devait être dans un rêve. Quand soudain, l'image que lui projetait ses yeux s'arrêta net, seul les sons faisaient vibrés ses tympans endoloris. Elle souffrait autant psychologiquement que physiquement, mais l'étape physique n'existait presque plus.

* Que c'est étrange de voir une telle scène en directe... En face de soi. Une émotion qui m'étouffe, m'empêche de respirer mais aussi de réfléchir... Je cherche dans mon esprit une réponse à de tel coup de feu, alors qu'il n'y avait pas de raison... Mais je ne les trouve pas. Pourtant, je ne suis pas bête. Ce n'est pas la blondeur de la personne qui fait obligatoirement l'intelligence comme le dise certain... J'ai un cerveau que j'exploite. Alors je dois comprendre... Comprendre. C'est un mot difficile lorsqu'on est dans une telle situation, pourtant, c'est un mot très facile... Hein ? Est-ce que je m'égare ? *

* Bryan, dit moi que tu n'as pas fait cela pour participer au jeu *


L'humain était rempli de tant de haine. Même elle, en en faisant absolument rien, debout, à attendre la fin de la tempête, elle était un monstre. Un démon. Elle ne faisait rien pour améliorer une telle situation. Malgré qu'elle sache qu'il n'y avait aucune vrai issu. Aucune réconciliation à envisager.

Ces jeunes personnes étaient devenus des ennemis.
Soudain, quelque chose, une fine silhouette lui barra la vue. Elle se réveilla brusquement, sortant de sa torpeur. L'esprit beaucoup plus libre et vif. Que se passait-il ? Anne s'y mettait elle aussi ? Mais... Elle la protégeait... ?
Merci, vraiment merci...
Mais elle, elle ne faisait rien. Toujours. Elle attendait... que la tempête, passe... Croisant les doigts pour ne pas finir en lambeau de chair. Quel drôle d'image. Mais alors, elle n'avait plus peur. Cette terreur s'était comme évaporer de son corps. Plus rien. Plus rien. elle était normale. Elle se sentait presque reposée, tranquille. Elle n'avait plus une once de peur quant à la vérité. Si Bryan avait oui ou non appuyer sur la gâchette intentionnellement. Ces deux gens en face d'elle étaient dorénavant des ennemis...

On ne pouvait plus leur faire confiance... Plus du tout.

" C'est étrange... Je ne me sens plus aussi mal... Je suis... "

Stone ? Comme shooter ? Mais shooter à quoi... ? Elle ne se sentait pas mal. Au contraire. Elle se sentait trop bien, ses membres étaient un peu engourdis mais détendu...
Plus question de penser au jeu. de toute manière, pour ceux qui l'entendait, elle était complètement décalée. Mais, cela n'allait sûrement pas durer...

" Il faut se défendre... Mais contre quoi... ? "
Revenir en haut
Maitre du Jeu
MessagePosté le: Dim 23 Nov - 16:00 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu


Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 59
Barre De Vie:
Barre de Stress:
N°: 0
Message RP: 55
Moyenne de points: 0,93

Comment la maladresse et la peur vont arranger tout ca....attention le grand maitre est de retour^^

Parlon déjà de vos pauvre petit cerveau tourmenté, Kazuya a le coeur qui commence a battre la chamade, un vrai tango dans sa poitrine, dommage pour lui, le temps n'est pas a la danse...+10% de stress, la jeune Nadejda Alexeïeva reste totalement calme, analyse la situation, elle reste totalement maitre de ses mouvement, bref aucun changement a ce niveau...L'adrélaline d'Anne lui fait oublier le danger et son stress baisse de 5% (bon ok il est deja a 1% donc aucun changement) ses reflexe son a leur plus haut point.
Parlon maintenant des malchanceux! Notre cher hypocondriaque semble revenir a son état naturel, cependant cela n'est pas positif, son stress, du au fameux microbes du famas, monte de 5%, aussi les tirs non voulu et le combat lui rajoute 20%
Emi complètement paniquer voit son stress d'augmenter de 20%

Ce qui donne :
Kazuya Takigawa : 15%, tremblement incontrôlable...rien de bien méchant, affectant peut être quelques actions
Nadejda Alexeïeva : 1% R.A.S.
Les militaires : 1% R.A.S.
Bryan Mc Leod :60% panique, 1/3 des balles visée n'atteigne pas la cible, 1/6 des balles "accident" touche la cible
Emi O'Connor :45%, 1/4 de chance de rater son action...bon pour l'instant elle reflechit et elle "rate" sa reflection...> a coté de la plaque au prochain message

Bien bien bien...maintenant parlons des 50 balles tirer!

Les 10 premières du jeune américain sont affecter par le stress, seulement 1/6 touche la cible, c'est a dire 2 balles, qui fusent en direction du japonais, la première touche la main droite en plein dans la paume et"rebondi" dans celle ci (particularité des FAMAS) elle reste figer en plein milieu de celle ci, incapacité a utiliser cette main et -8pts de vie! la seconde errafle le coude, -5pts de vie.
Le coup n'étant pas voulu, Bryan n'avait pas positionner son arme comme il le falait, le recule tape contre sa poitrine et un énorme bleu apparait au niveau du teton gauche, -1 pts de vie.
Mais voila qu'il retire 10 balles de plus, le stesse fait que seulement 6 balles touche le binome. malchanceux qu'il est Kazuya se prend 4 d'entre elle.
deux d'entre elle se fige dans l'epaule droite. -10pts de vie..Inutile de rappeler que maintenan c'est mort...il faudra amputer !
j'éspère que tu est gaucher!
Les deux autre lui effleure juste les poigné d'amour -5pts.
Les deux dernieres touche Nadejda en plein dans le ventre, l'effet "balle de ping pong" opere dans les intestin de la belle russe. -35pts de vie.
Passon maintenan au balles d'Anne! Son entrainement empeche une blessure a cause du recul, et son chargeur se vide sur les jambes du binome. 30 balles, 20 touches celui-ci, les 10 autre passent entre les jambes.
sur les 20, 15 touchent les cheville de la volontaire qui ne pourra plus marcher. -15pts de vie!
les 5 dernieres tocuhe la mains inerte de Kazuya (-1pts de vie), la cuisse droite (-7pts de vie) et sa virilité, Kazuya n'est plus un homme anatomiquement parlant (-20pts de vie).

Ce qui donne :

Kazuya Takigawa : -56 points de vie, bras droit mort, hémorragie au niveau de l'entrejambe...insoignable.
Nadejda Alexeïeva : -50 points de vie, impossible de marcher, intestin perforer.
Bryan Mc Leod :-1 points de vie, gros bleu qui fait bobo!
Revenir en haut
Kazuya Takigawa
MessagePosté le: Lun 24 Nov - 19:10 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Mort
Mort


Inscrit le: 12 Avr 2008
Messages: 408
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: 10 couteaux de lancer
N°: 1
Menu: 1 bouteille de soda, 1kg de frites surgelées
Binome: Nadejda Alexeïeva
Fou
Tué par: Bryan McLeod
Le...à...(jour et heure): Premier jour à 17h00
Type de Mort: Par balle
Message RP: 149
Moyenne de points: 0,37

Un moment d'hésitation...

Une rafale de balle, puis une autre ! Cet enfoiré de môme n'a même pas continuer la discussion. Il va nous abattre froidement.

Tout est trouble, tout est panique. La douleur est fulgurante. Des larmes inondent ses yeux. Dans un ultime réflexe, Kazuya tenta de décamper. Mais les tirs précis de ces salopes de militaires lui fauchent les jambes. Et pire...

L'asiatique hurla à la mort. Trop mal, trop de haine, trop de tristesse à évacuer. Il s'effondra, recroquevillé sur son appendice manquant. Il recouvrit vainement sa blessure de son unique main valide. Le liquide pourpre et chaud abonda sur l'herbe. Dans une minute... il serait vide.

Il jeta un dernier coup d'oeil vers cet enfoiré de mioche. Il trouva assez d'énergie pour cracher de dégoût et siffler : "bande de salauds, on avait rien fait..."

L'obscurité enveloppa peu à peu Kazuya. Une brume glaciale le recouvrit, tandis que la dernière goûte perla de sa blessure...

Maman...
_________________

BR 2 :

BR NG:
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nadejda Alexeïeva
MessagePosté le: Dim 30 Nov - 14:27 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Mort
Mort


Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 8
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Detonnateur Bracelet une charge + Les ingrédients pour faire un gateau au chocolat
N°: 1
Binome: Kazuya Takigawa
Tué par: Bryan McLeod
Le...à...(jour et heure): Premier jour à 17h01
Type de Mort: Explosion de Collier
Message RP: 8
Moyenne de points: 1,00

Ses jambes fléchir sous la douleur, son corps percuta le sol et son réflexe fut de crisper ses bras contre son ventre, tandis que des larmes de douleurs vinrent inondé ses yeux bleus. Comme si le temps s’était figé, elle n’entendait plus qu’un petit bruit, léger, régulier, les perles de sang, de son sang, tomber presque élégamment sur le sol, pour y former un dessin abstrait. Tout de suite ses mains se crispèrent avec plus d’intensité sur son ventre, un afflux de sang vint alors dégouliner le long de ses lèvres, et elle était terrorisée, tout ce sang… Nettoyer… Nettoyer, il fallait enlever ces taches… !

Maman allait rentrer, elle allait voir son corps sur le sol de la cuisine, sa belle cuisine blanche, ou tout était si bien rangé… ! Il faut ranger, papa est assez désordonner comme ça… Mais papa est mort…

Fermant brutalement les yeux, prise de vertige, la jeune fille revoyait en désordre se qu’elle avait été, se qu’elle avait fait, ne comprenait plus trop se qu’elle faisait là, de sa raison à sa venue au monde à celle de son inscription au jeu. Tout se mélangeait. Trop de confusion… Il fallait ranger… !

Tout se qu’elle savait c’est qu’ils étaient sale, tout était dégoûtant, ce monde en lui-même était répugnant, comment aurait elle pu le nettoyer, seule, impossible, elle aurait du y penser avant… Dans une sorte d’état second, elle se souvins alors de la télécommande. Un bouton, il lui suffisait d’appuyer dessus, et elle aurait ceux qui étaient responsable de ce désordre, non seulement extérieur, mais surtout intérieur, car jamais Nadejda n’avait été aussi dépassé dans son propre esprit. Attrapant fébrilement l’instrument, elle ne réagis cependant pas, appuya presque inconsciente, et sentis alors un liquide chaud projeter sur son visage pâle. Son sang, elle venait de faire exploser le bracelet de son poignet… L’idiote…

La petite boite qui ne pourrait plus servir roula sur le sol, tandis que le visage autrefois enfantin de la petite Russe retomba à même dans la flaque de son propre sang.

Elle ne cria pas, elle n’avait déjà plus la force pour ça.

Au moins là ou elle allait, il n'y aurait plus rien. Tout était propre, rien à ranger, rien a organiser, rien de tout ça...

Le néant.
_________________
Беда́ никогда не прихо́дит одна́... - Надежда
Revenir en haut
Bryan Mc Leod
MessagePosté le: Dim 30 Nov - 15:47 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Elève
Elève


Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 35
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Skate ; Vibromasseur
N°: 2
Menu: 1 bouteille de soda, Un gâteau d'anniversaire
Binome: Emi O'Connor
Victimes: 2
Parano
Message RP: 31
Moyenne de points: 0,89

Tout s'était passé si vite et voilà qu'ils étaient déjà là, tous les deux allongés dans leurs mare de sang, pas encore mort mais au bord du gouffre, dans la courte inconscience précédent le sommeil éternel... fait chier !

Bryan était pâle comme un linge mais ce n'était pas le moment de s'arrêter, il s'avança rapidement vers Kazuya et Nadejda, avec une démarche de robot. Il ne réfléchissait plus vraiment, il voulait juste en finir une bonne fois pour toute puis vomir, vomir pour obéir à l'ordre de son estomac devant l'odeur écoeurante du sang et la vue du pénis arraché du japonais, qui aurait fait gémir n'importe quel homme. La vision de la main de la russe gisant loin de son poignet failli presque le faire dégobiller d'ailleurs, mais ce n'était pas le moment, vraiment pas le moment...

Ses pieds clapotant dans la flaque écarlate s'étendant sur le sol, l'américain visa une nouvelle fois Kazuya, mais cette fois-ci à une distance d'à peine 50 cm. Il vida les dix dernières balles de son FA-MAS dans la tête du japonais qui vola en éclat, projetant des morceaux de cervelle un peu partout. Le pauvre inconscient à cuse de l'hémorragie n'avait même pas dû se rendre compte de son dernière instant, ni voir le regard effrayé du gamin qui reculait à présent d'une démarche saccadée.

Il avait tué... tué ? Merde !

Des larmes se mirent à couler sur ses joues, une vraie fontaine, nettoyant le sang qui avait éclaboussé son visage. En parlant de sang ses vêtements en étaient imbibés, sans parler des bouts grisâtres qui y étaient collés... Et il s'en fichait. Il avait beau être sale, dégoûtant même, ce n'était pas le pire. Non, il se sentait sale DE L'INTERIEUR.


-"J'ai tué quelqu'un ? Fais chier... fais chier !"

Il n'avait pas de Dieu à qui demander le pardon, pas de jupes maternelles accueillantes pour accueillir ses pleurs, il avait juste la vue de deux cadavres encore frais, une mare de sang et sa conscience. Et inutile de dire qu'il avait de nombreux comptes à régler avec elle...

_________________

Revenir en haut
Maitre du Jeu
MessagePosté le: Lun 1 Déc - 23:07 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu


Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 59
Barre De Vie:
Barre de Stress:
N°: 0
Message RP: 55
Moyenne de points: 0,93

Mort du Binome Number One...OMG! o_o

Detonateur inutilisable.
Revenir en haut
Deborah Carter
MessagePosté le: Ven 5 Déc - 18:57 (2008)  Face à face --> Répondre en citant

Hors ligne
Militaire Recrue
Militaire Recrue


Inscrit le: 21 Avr 2008
Messages: 15
Barre De Vie:
Barre de Stress:
Arme: Famas
N°: 0
Parano
Message RP: 15
Moyenne de points: 1,00

Alors qu’Anne mettait en joue les élèves, Deborah continuait de protéger Emi qui semblait terrorisée. Quant à Bryan, il était méconnaissable aux yeux des recrues.

La blonde remarqua le sang qui coulait de l’entrejambe de Kazuya. Même si elle pouvait paraitre pour un monstre sanguinaire, elle était fière d’elle sur ce coup, car même s’ils faisaient les innocents, il était sûr que ces élèves étaient des meurtriers. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une volontaire ne peut pas être une pauvre petite fille égarée.

Le bridé me fait douter…

Elle cessa sa réflexion au moment où Bryan avança vers son camarade pour l’abattre. Un sourire se forma sur les lèvres d’Anne : l’américain avait enfin compris qu’ici, c’était chacun pour sa peau. Gentil ou non, les autres devaient mourir. Et si Anne avait été une élève, sans aucun doute elle aurait fait de son mieux pour survivre, quitte à tuer des pauvres élèves.

Et maintenant que Bryan avait compris ça, du moins elle l’espérait, il avait sans doute « grandi ».

Deborah, elle, retenait ses larmes. En effet, le spectacle fut d’une telle violence que même elle ne pouvait pas retenir son émotion. Elle avait beau être une super militaire, ça n’empêchait pas qu’elle avait un cœur et que voir deux élèves se faire abattre le lui brisait. Mais si Bryan ne l’avait pas fait, il était certain que les deux autres auraient tenté leur chance. Ce n’était donc pas un mauvais acte… Elle continua de penser comme cela pour se réconforter.

Mais la personne qui devait vraiment souffrir, à part les deux cadavres qui avaient dû bien morfler, c’était justement Bryan. Anne tenta donc de le consoler.

Ecoute… Tu as bien fait. Tu vois, une volontaire et quelqu’un d’aussi arrogant que le japonais t’auraient tué sans hésiter. Qui nous dit qu’ils n’ont pas déjà tué quelqu’un ?


Elle cessa de le materner, mais ajouta cependant : Et puis tu as sauvé un de vos membres !

Trêve de bavardages, elle s’avança d’un pas décidé vers les deux morts et prit la télécommande de la russe.

Pff… Elle sert plus à rien, c’est nul. On a plus qu’à ramasser leur bouffe.

Anne la chef était de retour. Plus question de s’apitoyer sur le sort de qui que ce soit, il faut tourner la page, ça s’est passé il y a une minute, oublions !

Elle arracha leur sac et les ouvrit.

Berk… Faut que je fasse gaffe où je vais me foutre du sang partout. Enfin bon, il faut savoir se salir, même s’il y a une large différence entre être couverte de boue et l’être de sang !

Au moins comme ça, Bryan n’aurait pas à se salir et Emi n’aurait pas à aller voir de trop près les dépouilles de ses camarades…

Le type a des couteaux. Mais vu comme on est armés, je pense pas qu’on en ait vraiment besoin. Enfin bon, on embarque tout quand même.

La jeune fille s’épatait elle-même : elle n’avait strictement aucun remord pour les deux élèves. Normal, ils n’étaient rien d’autre que des meurtriers, mais Anne avait toujours pensé qu’elle aurait au moins un peu pitié… Eh bien non, même pas. Au contraire, elle les méprisait du regard.

Deborah aussi méprisait quelqu’un du regard, mais c’était Anne. Comment pouvait-elle être aussi sereine ? Enfin, par sereine elle entendait calme compte-tenu de la situation, car Anne était loin d’être la sérénité incarnée…

Elle se retourna vers Emi.

Ca va ?

L’adolescente préféra ne rien demander à Bryan. Il l’enverrait sûrement chier… Il valait mieux le laisser s’en remettre lui-même.

Point positif : Emi et Bryan sont tranquilles pour la journée. Point négatif : le gamin a tué deux personnes et risque de vraiment s’en vouloir… Enfin bon. Peut-être que l’attitude d’Anne est à adopter, au moins elle n’est pas rongée par les remords.


Elle se rectifia et ajouta à sa pensée :
Non ! C’est… un monstre ! Une statue de pierre. Elle est vraiment pas possible !

De son côté, Anne était prête à partir, elle avait le sac du japonais son épaule et jeta celui de la volontaire à Deborah, veillant tout de même à ce qu’il n’y ait rien de pointu dedans avant de lui envoyer…

Super-Butch, on se partage les sacs !

La blonde essayait de faire preuve de gentillesse à sa façon, à savoir en débarrassant le binôme de la corvée des sacs…

On met les voiles !

Et sur ces mots, Anne se mit à avancer, suivie de Super-Butch.

> F5
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:25 (2018)  Face à face -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Battle Royale : Next Génération Index du Forum -> Charlieu [Lock] -> F4

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com